"Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement." Pierre DAC |

Ekolo conso #01 : Comment faire bouillir de l’eau ?

24 novembre 2008 Posté dans Alimentation, Au bureau, Eau, Ekolo conso

 

 

      Tout d’abord, sachez que de vos besoins découleront la manière la plus écolo pour faire bouillir de l’eau. Ensuite, comme quasiment tout les équipements électriques et électroniques (EEE), les plus gros impacts d’une bouilloire se situent dans sa phase d’utilisation : consommation d’énergie et consommables (eau, filtres, détartrage…). Notez que les caractères recyclables, recyclés ou compactes de ce type de produit n’ont que peu d’impact si on considère l’ensemble du cycle de vie.

Une bouilloire « écologique » est une bouilloire qui consomme peu d’énergie et de consommables.

 

      En faite, la manière la plus écologique de faire bouillir de l’eau est la bouilloire solaire (bouilloire avec four solaire). Je pense que vous en comprendrez les raisons (énergie gratuite et renouvelable).

      Par contre, si vous souhaitez faire bouillir de l’eau la nuit ou dans votre logement, il est vrai que des solutions plus pratiques seraient les bienvenues…

 

La manière de faire bouillir l’eau dépend de votre fréquence d’utilisation et des quantités d’eau que vous utilisez :

 

- Une ou deux tasses par semaine :

      Une casserole sur la cuisinière, avec un thermomètre plongé dedans éventuellement, ou au micro-ondes sera très bien. Cependant, le rendement (quantité d’énergie en fonction de la quantité d’eau et du temps de chauffe) est plutôt mauvais face à une véritable bouilloire ou fontaine à eau chaude (contact direct avec l’eau).

 

 

 

- Plusieurs gros volumes d’eau chauffées d’un seul coup par semaine :

      Une véritable bouilloire de qualité avec graduation du volume sera la mieux adaptée.

 

 

 

- Plusieurs tasses réparties dans la journée :

      Il vous faut un fontaine à eau chaude. Ce produit évite de chauffer trop d’eau à chaque fois (≠ bouilloire : volume min. oblige).

  La fontaine à eau ci-contre est assemblée en Mayenne (fournisseurs de rang 1 situés en France ou Europe). Dans ce modèle de fontaine à eau chaude, il y a une fonction « stand by » consommant environ 2,5 Kwh/an (± 30 centimes/an). De plus, elle consomme 3x moins d’énergie qu’une bouilloire pour chauffer une seule et unique tasse (25 Wh contre 85 Wh).

 

 

      Sachez qu’une bouilloire avec une puissance deux fois moins importante mettra deux fois plus de temps à chauffer et n’apporte donc aucun bénéfice en terme d’énergie consommée. Notez également que pour éviter les pannes dues aux résistances, une bouilloire de qualité avec un garantie de 3 à 5 ans minimum est recommandée. Autrement, votre bouilloire risque de vite devenir un objet « jetable ».

      Si vous choisissez une fontaine à eau chaude ou une bouilloire, n’oubliez pas de la détartrer régulièrement avec du vinaigre blanc. Cela a pour réel effet d’augmenter la durée de vie de la résistance.

   Si ces produits deviennent hors-d’usage et qu’ils ne peuvent être réparés, il doivent impérativement être déposés en déchetterie dans les conteneurs appropriés afin d’être démantelés et valorisés.

 

 

Crédits :

- Alan Grant

- Michael Graves (Alessi®)

- Morphy Richards®

- Tefal®

15 commentaires pour “Ekolo conso #01 : Comment faire bouillir de l’eau ?”

  1. Capucine dit:

    grâce à cette vidéo publiée par Raafa: http://raffa.grandmenage.info/post/2008/04/01/Journee-du-gaspillage,
    j’ai découvert que ça ne sert à rien de remplir sa bouilloire au maximum, pour se servir une tasse!!

    Par contre, ayant besoin d’eau chaude pour la cuisine, est-ce intéressant de la faire chauffer vite à la bouilloire, avant de la mettre dans une casserole froide sur la plaque éléctrique? (je crois avoir entendu qu’il est plus rapide de mettre directement l’eau froide dans la casserole). si quelqu’un se souvient de ses cours de physique…

    Enfin, concernant le « coût » d’une bouilloire, ça me semble toujours mieux de l’utiliser (par exemple pour faire la vaisselle ou le ménage) plutôt que de faire couler l’eau du robinet en attendant qu’elle devienne chaude…

    merci de vos avis

  2. Julien dit:

    Le rendement des plaques électriques est très mauvais. Je dirai que la meilleur moyen est de comparer directement chez vous. Essayez de faire chauffer un volume d’eau froide dans une casserole sur la plaque électrique. Essayer le même volume d’eau dans la bouilloire. L’idéal serait de plonger un thermomètre dans les deux essais pour s’assurer de comparer une eau à la même température. Pour info, une bouilloire chauffe à environ 80°. L’important est de mesurer le temps de chauffe en fonction de l’énergie que consomment la bouilloire et la plaque électrique.
    Une fois les essais réalisés, il faut ramener les résultats à puissances équivalentes pour comparer le temps que met la bouilloire et la plaque électrique à puissance électrique équivalente.
    Ex. bouilloire de 1500 W met 2 mn à chauffer (avant arrêt automatique) et plaque électrique de 2000 W met également 3 mn à chauffer (température équivalente à la bouilloire). Produit en croix :
    2 mn/1500 W= x mn/1000 W –> x=1,33 mn
    3 mn/2000 W= y mn/1000 W–> y=1,5 mn

    On peut voir dans cette exemple que ramené à puissance équivalente la bouilloire est plus efficiente que la plaque électrique. Si le résultat est inversé, alors la plaque électrique est plus efficiente.

    Après, pour ce qui est de faire chauffer à la bouilloire et verser dans la casserole froide pour poursuivre la cuisson, je ne sais vraiment pas si c’est efficient ou pas…

    Pour ce qui est du « coût » de la bouilloire, sachez que la majorité des bouilloire ont un nombre plus ou moins programmé d’utilisation. Si vous amplifiez la fréquence d’utilisation, c’est d’autant que vous risquez de réduire la durée de vie de votre bouilloire. Si vous utilisez donc votre bouilloire pour faire la vaisselle ou le ménage (en plus de l’utilisation conventionnelle), préférez une bouilloire de (très) bonne qualité avec une garantie de 3 à 5 ans minimum. Cependant, le surcoût d’un bouilloire de qualité (qualité et/ou garantie du produit) rapporté à un cycle de chauffage risque d’être au moins aussi « coûteux » voire plus que d’utiliser directement l’eau chaude du robinet.

  3. Capucine dit:

    je n’étais peut-être pas claire en parlant du « coût » de l’utilisation d’une bouilloire par rapport à un robinet d’eau chaude: je ne parlais pas du coût financier, mais du coût écologique, dans la mesure où on fait couler l’eau en attendant qu’elle devienne tiède, puis chaude, alors qu’on a seulement besoin d’eau chaude. si l’eau est dans la bouilloire: pas de perte!

    Concernant mon expérience personnelle, j’ai eu pendant 8 ans le modèle de base de moulinex (genre 40E), à raison d’une utilisation 1 à 2 fois par jour, donc je crois que je l’ai amortie!!

  4. Julien dit:

    Capucine : Effectivement, si on fait couler l’eau juste avant, la donne est changée. Ma démonstration visait à comparer avec un eau de départ forcément froide. Dans ce cas, le « coût » écologique est à indexer sur le coût économique de l’opération (impact environnemental principal : impact économique).
    Par contre, il devient complexe de statuer sur une solution ou sur l’autre si on fait coûler l’eau en attendant qu’elle osit tiède ou chaude. Personnellement, et rien n’est sur, je pense que de faire « pré-chauffer » à la bouillir serait « bénéfique » écologiquement et économiquement si on compare avec des plaques électriques.

  5. ludo dit:

    Et si l’on chauffe son eau avec une table de cuisson gaz a la place de la plaque de electrique , lequel d apres vous le plus ecolo et economique ( la bouilloire ou le gaz )? depart eau froide casserolle froide et uniquement pour faire la cuisson )
    ludo

  6. Julien dit:

    Je dirai que s’il s’agit de faire de la cuisson et non de l’eau bouillante (thé, café soluble…), il est préférable d’utiliser la plaque à gaz si l’on considère l’impact énergétique seulement (bouteille de gaz = butane/propane = pétrole…).

    En effet, s’agissant de faire chauffer de l’eau pour la cuisson, il est nécessaire de tenir l’eau à température pendant plusieurs minutes. Les systèmes de bouilloire ne sont pas du tout conçus pour entretenir la chaleur de l’eau (à cause de la forme et de la conception technique), elles sont faites pour élever la température jusqu’à un certain degrés, puis s’arrêter.
    Donc, et ça rejoint le commentaire de Capucine, si on vient à « préchauffer » l’eau avec une bouilloire puis à la transvaser dans une casserole froide, l’eau perdra aussitôt beaucoup de calories (chaleur). Dès qu’on démarrera la casserole, le rendement sera très mauvais, le gaz servira surtout à amorcer le processus de chauffage de la casserole (mise à température) en chauffant les parois en inox. On accumulera donc deux démarrages à froid du système de chauffe (bouilloire + casserole), le rendement (quantité d’énergie nécessaire à chauffer un volume définie d’eau) sera très mauvais à deux reprises.
    Pour la cuisson, il est donc préférable d’utiliser directement de l’eau à température ambiante voire tiède (système ballon d’eau chaude)* dans une casserole sur les plaques à gaz, d’un point de vue énergétique.

    Par contre, toujours d’un point énergétique**, je ne sais pas si la production du butane/propane est très énergivore. Si cela était le cas, on pourrait relativiser l’usage de la gazinière butane/propane***. La gazinière à bois serait sans doute plus efficiente de ce point de vue là.

    * selon le type de chauffage d’eau qui est installé dans le logement, il peut être déconseillé de remplir une casserole à l’eau chaude. En effet, l’eau issu des ballons d’eau chaude est une eau qui peut avoir stagnée depuis longtemps. De ce fait, comme l’eau n’est pas bouillante (55° à 65°, si bien réglé), les bactéries n’ont pus disparaître et au contrait le milieu stagnant et favorable à leur développement, et ne favorise pas une eau propre à la consommation. Le rendement des ballons d’eau chaude « classique » sont sont souvent bon voire passable, mais il est souvent nécessaire de rechauffer l’eau pour la maintenir à température à cause des déperditions.
    Si vous « tirez » l’eau d’un chauffe-eau instantané à gaz, on revient sur le même schéma énergétique que précédemment avec le « préchauffage » en bouilloire (double démarrage de chauffage). Il pense même que le rendement est moins bon que la bouilloire.

    ** je parle bien là des comparaisons sur l’impact énergétique, mais c’est sans compter sur la qualité non-renouvelable du butane et propane qui sont issus du pétrole, et de leur transport jusqu’à votre gazinière. Et n’oublions pas que 75% de l’électricité française est d’origine nucléaire et que le nucléaire à aussi ses inconvénients…

    ***Le gaz de ville est du méthane et je ne sais pas si, en l’état actuelles des technologies utilisées, l’énergie nécessaire à sa production diffère du butane/propane. Ce gaz arrivant par des tuyaux dans les logements, on économise la part transport associé aux bouteilles butane/propane.

  7. pierrecolo dit:

    En hivers c’est sur le poêle à bois que l’eau chaude devient économique: vaisselle, café, se débarbouiller, et oui…
    Il suffit de remettre sur le gaz pour un bon café.
    Les dosettes et les machines sophistiquées: commerce et gaspillage, le fondement de ceux qui sont dans le system (U ou ce que vous voullez!!!).
    Attention à l’eau des ballons d’eau chaude: à ne pas boire!
    Vive le solaire et le bois….

  8. Nathalie dit:

    Bonjour !
    Je viens de découvrir ce blog et il est entré dans mes favoris, je repasserai =)
    Pour les bouilloires, ma grande-tante met une coquille d’huître ( lavée bien sûr ) à l’intérieur. La coquille permet de fixer le calcaire, qui ainsi ne se dépose pas dans la bouilloire.

  9. thierry dit:

    bonjour,
    ne prenez jamais l’eau d’un chauffe-eau électrique pour l’alimentation, elle n’est pas « renouvelée » mais mélangée.
    l’eau d’un chauffe-eau à gaz consomme trop, évacuation de la chaleur et temps de réponse + effet radiateur de conduits.
    pour ma part à la maison je préfère le gaz en adaptant le bruleur à la casserole, la flamme ne doit pas « lécher » les bord.
    et pour les pâtes par exemple dès l’ébullition je couvre avec le couvercle et un torchon dessus et je ferme le gaz. un petit quart d’heure et je reporte à ébullition et c’est cuit
    pour les plaques électriques il faut savoir éteindre quelques mn avant la cuisson .

  10. Sylvain dit:

    Bonjour, je découvre votre site avec intérêt…

    Il existe également des bouilloire qui permettent de choisir la température de l’eau (précision 5°C de 30°C à 100°C, de 250ml à 2l !).

    Si elles sont plus chère, elles permettent de diminuer la consommation électrique ne évitant de faire chauffer plus que nécessaire (la plupart des thés ne doivent pas être fait avec de l’eau bouillante, idem pour pas mal d’utilisation d’eau chaude…)

  11. steph1978 dit:

    Savez vous si il est rentable de préchauffer le volume d’eau au micro-ondes avant de porter a ébullition avec la bouilloire ?

  12. Julien dit:

    De manière général il est préférable de n’utiliser qu’un seul mode de chauffage.
    En l’occurrence, si vous souhaitez porter à ébullition, il vaut mieux directement chauffer avec la bouilloire (selon les conditions d’usages de l’ekolo conso).
    Porter à ébullition de l’eau au micro-onde implique un rendement énergétique très médiocre comparé à celui de la bouilloire. Ensuite, si vous transvasez de l’eau chaude dans une bouilloire et sa résistance froide, l’eau chaude va perdre de ses calories (chaleur) dans les parois métalliques et plastique. L’eau refroidira donc et il sera nécessaire de porter à ébullition une eau tiède et non chaude.

  13. Julien dit:

    Vous trouverez également une bouilloire « écolo » (eco kettle) à cette adresse : http://www.nigelsecostore.com/acatalog/New_Eco_Kettle.html
    Sa particularité est qu’elle comporte un double réservoir. Le premier contient le volume entier d’une bouilloire. Le deuxième se remplit par pressions successives depuis le premier réservoir. Ainsi, en appuyant deux ou trois fois, on obtient le juste volume nécessaire pour une tasse. Donc, seul le volume pompée est portée à ébullition.

    Celle-ci est également sur le même principe : http://www.kitchencritic.co.uk/2008/04/lobo_plunger_filter_kettle.html

  14. Pachak dit:

    Quelqu’un serait capable de me dire combien de Watt doivent être dépensé pour cuir 1 litre d’eau dans une bouilloir électrique … ? merci beaucoup

  15. Julien Robert dit:

    Pachak : Si une bouilloire fait 1500 W, elle consomme 1500 Wh (1,5 kWh) en 1 heure. Si elle met 2 minutes pour chauffer 1 litre d’eau, elle aura donc consommé 50 Wh (= 1500 Wh x 2 min / 60 min).

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

 

Vous pouvez être tenu à jour des nouveaux articles par e-mail en vous inscrivant à notre newsletter.